Un stylo rouge pour la démocratie



      Pour exiger des élections enfin démocratiques,

signons à l’encre rouge, la liste électorale.


Signons à l’encre rouge


Nous estimons que les conditions de candidatures empêchent celles d'hommes d'Etat, au profit de celles d'hommes d'appareils et de réseaux.

Nous constatons -analyse purement mathématique- que les modalités de vote ne permettent pas aux Français d'élire la personne qu'ils estiment majoritairement la mieux qualifiée pour devenir Président de la République (cette constatation vaut pour les autres élections). Par exemple, lors des présidentielles de 2002, il est certain qu'une majorité de Français aurait préféré Lionel Jospin à Jean-Marie Le Pen. Mais le premier tour a qualifié Le Pen et pas Jospin.


Les primaires, les compromis, les compromissions, les petits calculs de vote « utile » sont la conséquence des stratégies électorales. Nous déplorons que le système actuel fasse prévaloir ces stratégies malsaines sur les préférences et les choix des électeurs pour une personne et son programme politique.


Certains, submergés par le dégoût des politiques clament qu’ils n'en ont «  plus rien à faire  » parce qu’ils pensent qu’ils ne peuvent rien faire. La France est notre patrie et nous en avons tout à faire.  Nous avons donc décidé de voter aux prochaines élections, mais, quel que soit nos choix, nous émargerons la liste électorale en signant à l'encre rouge, afin que nos votes impriment la marque d’un cri visible  : «  Dès lors que des élections respectant les choix des Français sont possibles, les modalités électorales actuelles ne sont pas un processus démocratique, et la France du prochain quinquennat ne sera pas une démocratie».



Exemple d’un mode

de scrutin plus efficace.

(extrait d’un livre publié en 2011)

Site rédigé par  Laurent Laloum